1-accueil 2-articles 3-editions 5-bio-biblio 6-presse

 

 

 

 


Biographie | Bibliographie

 


MES ORIGINES

Taiwan et Pays-Bas

Je suis Française, née à Taiwan (l'ancienne Formose) de parents Hollandais.
Dès ma scolarisation en France, les bandes dessinées deviennent mes lectures de prédilection. À défaut d’en comprendre le texte, j'imagine mes propres histoires à partir des séquences d’images.
Mes bandes favorites sont alors Rupert de Mary Tourtel, Moumine de Tove Jansson et Tintin de Hergé.  Deux de mes albums renvoient directement à mes origines: Née quelque part et Les Phosfées, l'arbre bavard.

MA FORMATIONJohanna plg
Angoulême  

Entre 1986 et 1991, j'étudie à l’École Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême où j'obtiens le Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique avec un projet d'adaptation en bande dessinée des ouvrages du philosophe Michel Foucault: Moi, Pierre Rivière et L'Histoire de la folie à l'âge classique.

MES DÉBUTS
Paris

Après mes études, je travaille comme coloriste de bande dessinée, je réponds à des commandes en illustration et je publie des histoires courtes dans des fanzines de bande dessinée (PLG, Ogoun, Le Lézard). Ces années furent déterminantes. Les éditions Fréon et Amok tenaient alors leur café littéraire “ Autarcic Comics ” à Paris. J'ai la chance d'appartenir à cette génération qui a réussi à imposer au public une bande dessinée adulte, nourrie d'influences littéraires et artistiques.

L'EXPOSITION OPERA KOMIKS
Pologne

D’avril 1996 à février 1997, j'assure la direction artistique et le commissariat de l'exposition Opera Komiks sur les nouvelles tendances de la bande dessinée française. Produite par l'Association Française d'Action Artistique (l'actuel Institut Français), elle sera présentée dans quatre villes de Pologne, dont Cracovie et Varsovie, où elle est accueillie par le célèbre musée de l'affiche à Wilanów (http://varsovie.hypatie.com/english/museum/museum/history02.htm). La Pologne s'ouvrait alors à l'Ouest et les jeunes artistes étaient curieux de tout, ce qui explique le succès de l'exposition à une époque où la bande dessinée est quasi inconnue dans ce pays.
Avec, entre autres, les œuvres de : Loustal, Barbier, Alex Varenne, Baudoin, Killoffer, Jean-Christophe Menu et Nicolas De Crécy.

LE GRAND DÉBALLAGE
Paris XXe

En septembre 1997, accompagnée de deux amis avec lesquels nous créons l'association Le Philographe, je monte une exposition/festival intitulée Le grand déballage dans une friche industrielle du XXe arrondissement: La Manufacture. Pour la première fois sont exposés dans un même lieu plusieurs générations issues de l'underground artistique et de l’avant-garde dans la bande dessinée: notamment Placid et ses amis de Bazooka, le collectif le Dernier Cri, des graphzines comme Fish&Chips, ou encore des éditeurs comme Amok et l'Association via une vente d'ouvrages.

L'EXPOSITION ILS RÊVENT LE MONDE
plus de 50 établissements français à l'étranger

À la demande de l'Association Française d'Action Artistique (l'actuel Institut Français), je réalise la conception et la direction artistique d'une exposition itinérante intitulée Ils rêvent le monde sur le thème de l’an 2000. Coéditée par les éditions Sépia, l'exposition sera présentée dans le réseau des établissements culturels français à l’étranger d’avril 1999 à fin 2001. Avec, entre autres: Bilal, Beb-Deum, Druillet, Mézières, Moebius et Rochette.

L'AN 2000: LE TOURNANT
Paris, Bordeaux

Depuis 2000, je publie en moyenne un album de bande dessinée par an.
Je signe mon premier album entièrement personnel aux éditions Delcourt pour Les Phosfées, Nana fait des cauchemars. Je travaille dans un premier temps pour la jeunesse, puis j'axe mon travail sur des récits complets, pour adultes, principalement en couleur directe. Mes éditeurs sont: Delcourt, Futuropolis, L'An 2 et La Boîte à Bulles.
 
L'EXPOSITION BD REPORTERS
Centre Pompidou à Paris

exposition bd reporter centre pompidou
De décembre 2006 à avril 2007, j'ai le plaisir d'exposer des planches originales de Née quelque part à l'occasion de la première grande exposition collective dédiée à la bande dessinée au Centre Georges Pompidou.
L'exposition réunit des œuvres de Baudoin, Cabu, De Crécy, Davodeau, Delisle, Dupuy – Berberian, Loustal, Mattotti (etc.) Pour l'occasion, je réalise une fresque murale originale de deux mètres sur quatre, à partir de dessins, de photos et de papiers découpés.

> Dossier de presse en pdf (~9mo)

LE PRIX ARTÉMISIA
Angoulême

À la fin de l'année 2007 sort mon album Nos âmes sauvages. Cet album est couronné quelques mois plus tard avec le prix Artémisia qui vient d'être créé.
C'est une reconnaissance importante que je reçois ainsi de la part de mes consœurs, qui se battent pour faire connaître des signatures féminines originales en bande dessinée, loin de l'image nunuche dans laquelle elles sont trop souvent enfermées.

> Communiqué de presse en pdf (~900ko)

L'ENSEIGNEMENT
autour du monde et notamment à Hanoï (Vietnam), Tananarive (Madagascar), Angoulême (France), Kangirsuk et Aupaluk (Nunavik, Québec).

Quand j'avais vingt ans, j'étais convaincue que la bande dessinée serait la discipline artistique majeure de XXIe siècle.
Je n'ai pas trop changé d'avis, même si la discipline évolue de jour en jour, tant ses potentialités sont immenses. C'est pour cette raison que j'aime enseigner. J'ai conduis plusieurs Master Classes à l’étranger, dont une à Madagascar sur le scénario en juin 2008 à l'intention des bédéistes malgaches. C'était à l'invitation de l'Ambassade de France à Madagascar, dans le cadre du festival Gasy Bulles. Depuis 2007, j'interviens régulièrement à l'EESI d’Angoulême.

LES TRADUCTIONS 
du néerlandais
 
Le néerlandais est ma langue maternelle et j'ai travaillé pendant plusieurs années comme lectrice-traductrice dans une société de presse.
J'ai également traduit deux albums de bande dessinée à partir de cette langue: Il faudrait m’inventer de Gerrie Hondius (2003, éditions de l’AN 2) et La Cité d'Argile de Milan Hulsing (2011, éditions Actes Sud / L'An 2).

 

projet-l-oeil-livre





contact